usuario

Alimentation pendant le transport de chevaux

Alimentación en el transporte del caballo

Lorsqu’il s’agit de transporter des chevaux, que ce soit pour des événements sportifs, des déménagements dans de nouvelles écuries ou simplement des voyages récréatifs, il est essentiel de prendre en compte un certain nombre de facteurs pour garantir la santé et le bien-être de ces nobles animaux. L’un des aspects les plus critiques à considérer est l’alimentation.

Avant le voyage

La préparation de l’alimentation d’un cheval pour le transport doit commencer plusieurs jours avant la date du voyage. En général, il est conseillé de réduire la quantité de concentrés dans l’alimentation du cheval et d’augmenter la quantité de fourrage. C’est parce que les aliments riches en fibres, comme le foin, peuvent aider à minimiser le stress gastrique et stimuler la motilité intestinale.

Certains chevaux peuvent éprouver une diminution de l’appétit en raison du stress du voyage. Dans ces cas, il est crucial de s’assurer que le cheval est bien hydraté et a une consommation suffisante de fibres dans les jours précédant le transport.

Pendant le voyage

Pendant le transport, il est recommandé d’offrir régulièrement de l’eau et du fourrage aux chevaux. L’hydratation est vitale pour éviter les coliques et autres complications de santé. Tout comme chez les humains, le stress du voyage peut déshydrater les chevaux, il faut donc offrir des pauses pour boire environ toutes les deux heures.

Nourrir les chevaux avec du fourrage pendant le transport peut être bénéfique pour plusieurs raisons. Le fourrage, surtout le foin, a un effet calmant et peut aider à réduire le stress du cheval pendant le voyage. De plus, mâcher du foin peut aider à produire de la salive, qui est un tampon acide naturel dans l’estomac du cheval.

Après le voyage

Une fois que le cheval est arrivé à sa destination, il est conseillé de lui permettre de se reposer et de récupérer avant de réintroduire une alimentation complète. Le cheval peut ne pas avoir d’appétit immédiatement après le voyage, il est donc important de ne pas forcer l’alimentation. À la place, fournissez de l’eau et de petites quantités de fourrage jusqu’à ce que le cheval retrouve son appétit.

En résumé, l’alimentation pendant le transport de chevaux est une question délicate qui nécessite de la planification et de l’attention. S’assurer que le cheval est bien hydraté et nourri avec un régime riche en fibres peut aider à minimiser le stress du voyage et à maintenir le cheval en bonne santé.